transmilenio

Transmilenio : le réseau de bus de Bogotá

Le Transmilenio de Bogotá est le réseau de bus de la ville. Très critiqué par les Colombiens, c’est en effet un véritable enfer lors des heures d’affluence.  Cependant cela reste le moyen de transport le plus économique de la ville avec un ticket à 2 300 Pesos (0,7 €).

Le réseau transmilenio :

Le réseau se divise en deux types de bus. Les bus principaux nommée Transmilenio qui sont les grands bus sur les artères principales. Généralement bi-articulés. Sur cette carte vous pourrez voir les trajets effectués par ces bus.

Il existe aussi les « alimentadores » qui sont de plus petits bus avec écrit « SITP » sur les côtés (il s’agit du nom de la compagnie). Ces « alimentador » ont en fait été mis en place pour permettre aux bogotanais d’accéder aux bus principaux, les Transmilenios. Il en existe de très nombreux aussi je vous mets ce lien avec les trajets de chacun d’entre eux.

alimentadores

Comment utiliser le transmilenio :

Afin de pouvoir utiliser ce réseau, il faut être en possession d’une carte telle que voici :

tullave

Cette carte s’appelle la tarjeta tullave, elle est verte et vous coutera 5 000 pesos (1,5 €). Vous pourrez vous l’acheter dans n’importe quelle station de Transmilenio.  Une fois achetée, il vous faudra la recharger. Vous pourrez également faire cela dans les stations principales. Attention, le matin et le soir dans le centre-ville, la queue pour recharger peut-être longue.

Concernant cette carte, il faut savoir que les Colombiens ont certains avantages. Ils peuvent en effet la personnaliser grâce à leurs Cedula (carte d’identité colombienne). Cela leur permet de passer d’un Transmilenio à un alimentador sans payer deux fois et également de pouvoir voyager à crédit. Cela reste impossible pour les étrangers. Nous disposons à l’inverse des Colombiens de plusieurs types de papiers d’identité (carte d’identité et passeport notamment). C’est pour éviter que les étrangers personnalisent plusieurs cartes de transmilenio que nous ne pouvons pas effectuer cette démarche.

Se déplacer en Transmilenio:

Afin de vous aider dans vos déplacements il existe l’application officielle du Transmilenio : Transmilenio y sitp. Vous pourrez y retrouver une carte et des indications. Cependant je la déconseille car très peu pratique.

Je vous invite plutôt à télécharger Moovit. Application gratuite et très intuitive, elle détecte votre point de départ. Vous pouvez ensuite indiquer l’adresse ou vous souhaitez vous rendre et l’appli vous donnera les différents itinéraires possibles. Elle vous indiquera même le prix en Uber pour le même trajet.

Je vous invite fortement à suivre les indications de cette application, se repérer seul demande de la pratique. Le moins que l’on puisse dire est que le Transmilenio n’est pas un système de transport très logique. Les différents bus peuvent suivre la même route mais s’arrêter à différents stop. La même ligne avec les même arrêts porte un nom pour l’aller (nord/sud par exemple) et un autre pour le retour (sud/nord). Il vous faudra donc quelques semaines pour être parfaitement à l’aise. Mais courage 😉

Enfin dernière indication spécifique aux Transmilenios. Les sièges bleus sont réservés aux vieilles personnes, aux handicapés ou aux mamans enceintes/avec enfants. Préférez donc toujours vous asseoir sur un siège rouge.

Folklore du transmilenio :

Une fois dans le Transmilenio, vous aurez l’occasion d’assister à toutes sortes de spectacle. En effet plutôt que de mendier, les Colombiens viennent vendre dans les bus. La plupart distribuent des « chicles » chewing-gum ou des « mani » cacahuètes.  Certains chantent, vendent des bracelets ou des sacs-poubelles. D’autres simplement vous feront part de leurs soucis avant de passer récolter des pièces de 100, 200 ou 500 pesos. Les Colombiens sont de nature généreuse et donnent la plupart du temps ne serait-ce qu’un peu. On remarque depuis plus d’un an une forte affluence de Vénézuéliens qui viennent à leur tour demander de l’aide dans les bus. Il leur est en effet difficile de trouver du travail sans visa.

Pour plus d’infos sur comment vous déplacer à Bogotá, rendez-vous ici.

Un article sur la pollution à Bogota dont le transmilenio en est la principale source , rendez-vous ici.

Si vous avez des questions je vous invite à m’en faire part dans les commentaires 😉

Partage cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Autres articles :