parc naturel chicaque

Le parc naturel Chicaque

Le parc naturel de Chicaque est un parc qui se trouve non loin de Bogotá au sud-ouest. Il s’agit s’un « bosque de niebla », c’est-à-dire une forêt de brouillard ou forêt pluvieuse qui s’étend sur plus de 300 hectares. Cette forêt baigne littéralement dans une mare de brouillard humide tout au long de l’année.

Plutôt que forêt, je devrais dire jungle. En effet, dans les chemins du parc Chicaque on pourrait facilement se croire perdu au milieu de l’Amazonie. La seule différence est qu’il y fait frais a contrario du climat tropical de l’Amazonie.

J’y ai personnellement passé 2 jours, j’ai campé et fais les différents treks du parc et je recommande pour tous les amoureux de la nature. L’altitude y varie entre 2 000 et 2 700m. Les paysages sont magnifiques, et quand on ne les voit pas, le brouillard ambiant baigne la forêt d’une ambiance toute particulière. Envoûtant !

Vous pouvez venir y passer une journée, ou pour ceux plus motivé comme moi, rester camper une nuit et y passer 2 jours. Je ne pense pas que plus soit vraiment utiles.

D’autres expériences nature autour de Bogotá :

Comment y accéder

Honnêtement, le site internet du parc est très bien renseigné. Je vais tout de même vous faire part de mes recommandations.

En transport en commun :

Commencez par prendre le Transmilenio jusqu’à la station « Terreros » à Soacha, ça vous prendra entre 1h et 1h30 suivant ou vous êtes situé à Bogotá.

Plus d’infos sur comment se déplacer en Transmilenio.

En sortant du Transmilenio, prenez le pont qui descend côté gauche (le côté où il y a un Servientrega). Vous trouverez un employé du parc Chicaque avec un gilet.

L’organisation du parc est plutôt bonne. Si vous arrivez avant 11h le matin, des bus partent toutes les heures pour un coût de 6 000 pesos (1,8 €). Si vous arrivez après (comme ce fut mon cas), ils affrètent spécialement pour vous un véhicule pour un coût (pour l’ensemble du véhicule, non par personne) de 25 000 pesos (7,5€).

Pour le retour, la dernière navette part à 5h30. Après cet horaire il faudra de nouveau payer 25 000 pesos.

Comptez 40-45 min de route jusqu’au parc.

Il semble exister d’autres options si vous ne souhaitez pas prendre la voiture à 25 000 pesos. Mais il faut prendre 2 bus, tout ça pour gagner quelques pesos, je pense que cela n’en vaut pas la peine.

En voiture :

Si vous comptez y aller grâce à des applications telles que Google maps ou Waze, il semble que la localisation « Parque Chicaque » ne soit pas toujours la bonne. Je vous recommande de viser « Restaurante Arboloco ». C’est le restaurant situé à l’entrée du parc. Au moins vous serez tranquille.

Il faut environ 1h40 de route pour arriver au parc depuis Bogotá (selon où vous vivez).

Activité du parc

La marche

C’est bien entendu l’activité n°1 du parc. De nombreux sentiers vous sont proposés (voir carte).  Tous les sentiers sont très bien indiqués, avec des cartes pour vous repérer.

Au début du parc, il y avait même quelqu’un qui était chargé de nous proposer le parcours qui s’adaptait le mieux au temps dont nous disposions.

Les parcours proposent des points de vues, cascades et ponts au-dessus de fleuves, le tout dans une végétation luxuriante à vous couper le souffle.

Ces « mini-treks » ne sont pas dures en tant que telles, je dirais plutôt qu’ils sont techniques. Il faut passer entre rochers et racines, monter et descendre et le tout sur des sols extrêmement humides et donc glissants. Prenez de bonnes chaussures.

Accrobranche

Le parc dispose d’un petit accrobranche et d’une tyrolienne. Il faudra s’inscrire au refuge (voir ci-dessous). Pas besoin de réserver à l’avance.

La tyrolienne vaut vraiment la peine, vous traversez une petite vallée sur plus de 340m de long. Surtout qu’avec le brouillard les sensations sont garanties.

L’accrobranche est plus une escalade d’arbre. D’un seul. Grâce à une sorte de manivelle, vous vous hisserez en haut d’un arbre (à 25M de haut ! c’est impressionnant) où se trouve une cabane.

Vous ferez ensuite une descente en rappel. C’est plutôt sympa, déconseillé si vous avez le vertige et si vous avez une petite condition physique. Se hisser en haut de l’arbre requiert un peu de force.

Camping :

Il est possible de camper dans le parc. Pour les prix et les spécificités je vous laisserais voir sur leur site, très bien documenté.

Il y a deux zones de camping. La zone haute, ou je suis resté vaut 33 500 pesos (10€) – qui incluent l’entrée au parc. L’avantage de cette zone est que l’on peut y faire des feux de camp. Ils vendent même du bois sec (6 500 pesos – 2€). Cette zone est à côté de l’entrée du parc.

Infos fun : cette zone est également habitée par des lamas. On campe donc au milieu de cette dizaine d’animaux. On m’a dit qu’ils avaient été amené ici et que maintenant ils sont laissés en liberté. Ne vous en fait pas, ils sont très gentils et silencieux la nuit !

Une seconde zone à côté du refuge ne vous permet pas de faire de feux de camp mais inclue le petit déjeuner. Elle est située à côté du refuge. Elle coute 43 300 pesos (13€).

Sachez qu’il existe d’autres types de logement, vous pouvez loger dans des cabanes en haut d’arbre, au refuge ou dans des cabanes. Chacun ayant un prix et un service différent.

Refuge :

Selon le chemin, entre 45min et 2h de marche depuis l’entrée, se trouve le refuge. C’est également une zone de camping.

Vous trouverez un restaurant aux prix abordables. C’est là que vous payerez et réserverez pour l’accrobranche.

Sachez qu’ici, vous pourrez payer une voiture pour vous remonter à l’entrée du parc, si vous êtes fatigué et que vous voulez vous épargner la montée. Pensez à réserver une fois au refuge, les voitures se remplissent vites. Cela coûte 12 800 pesos (3,8€).

Pour infos, ils acceptent les cartes bancaires.

Cheval :

Le seul service de tour en cheval proposé est celui qui vous permet de remonter depuis le refuge jusqu’à l’entrée du parc ? Cela peut-être un moyen sympathique et original de finir votre journée et d’éviter la remontée à pied. Cela vous coutera 28 500 pesos (8,5€).

 

Budget

Voici une estimation de budget pour Chicaque.

  • Concernant le repas, j’ai inscrit 18 500, vous pouvez manger entre 11 000 et 25 000 selon vos goût et envie.
  • J’ai campé dans la zone de camping où l’on peut faire des feux (mais je paye le petit déjeuner du coup), adaptez votre budget au logement que vous choisissez.
  • Le service de voiture qui vous remonte en haut du parc n’est nécessaire que pour cette zone de camping.
budget chicaque

Quelques recommandations

Si vous comptez camper :

  • Pensez à l’antimoustique.
  • Prenez une tente adaptée aux climats pluvieux.
  • Pensez au matériel pour faire votre feu de camp.
  • Couvrez-vous, la nuit est fraiche.

Pour la marche :

  • De bonnes chaussures sont impératives.
  • Crème solaire. Si jamais le soleil apparaît, il tape très fort (vous êtes en altitude- plus de 2 000mètres je vous rappelle).
  • Un K-way pour la pluie.
  • Des vêtements adaptés pour la marche (cela vous paraît peut-être logique mais les colombiens débarquent en jeans converses).

Je pense qu’avec toutes ces infos vous êtes fin prêt. Allez-y vous ne le regretterez pas. Et comme d’habitude, n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaires. Pensez également à rejoindre la page Facebook El Franchute.

Partage cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Autres articles :