géographie pour les nuls

La géographie de Bogotá pour les nuls

Dans cet article je vais vous expliquer comment fonctionne Bogotá géographiquement. Pour ceux qui y vivent déjà certaines informations vous paraîtront évidentes mais pour les nouveaux arrivés cela vous sera bien utile.

Nous allons voir ensemble avec des cartes le fonctionnement de la capitale et son découpage territorial. Tout est à peu près logique donc ne vous inquiétez pas, c’est très simple à comprendre.

Logique des rues de Bogotá

Pour les nouveaux dans la capitale, voici comment vous repérer. Comme vous le savez, les rues ne portent pas des noms mais des numéros. La ville est très quadrillée d’où la simplicité de ce système.

  • Les « calle » (cll ou cl) correspondent aux rues Est-Ouest
  • Les « carreras » (cra ou K) correspondent aux rues Nord-Sud
  • Les « Transversal » où « diagonal » sont les exceptions, ce sont les rues en diagonale, logique.

Il faut maintenant comprendre le sens.

  • Pour les « calle », plus vous allez au nord, plus le numéro de la « calle » augmente.
  • Pour les « carrera », plus vous vous éloignez de la montagne (Los cerros orientales) plus le numéro de la « carrera » augmente.

La calle 1 se trouve au sud de la Candelaria. Si vous allez plus au sud les rues recommencent à augmenter mais avec un « S » pour sud. Ainsi plus au sud de la « calle 1 », vous avez la « Calle 1S » puis vient la « calle 2S » etc…

Voici une carte des principales avenues de Bogotá. Les rares qui portent des noms. Cela aide à se repérer, il est donc intéressant de les connaître.

La principale rue de Bogotá est la « septima » soit la « septième ». Il s’agit de la « Cra 7 ». Elle longe « los cerros occidentales », la montagne de la ville. Vous y trouverez une forte activité tout du long. Restaurants, bar, parc, club de sports, etc.

Organisation territoriale de Bogotá

En Colombie l’argent va de l’Etat au « departamento », équivalent de nos régions. Il y en 33 en Colombie: 32 departamento et le distrito capital Bogotá. Voir une liste ici avec les capitales respectives

800px-Subdivisiones_de_Colombia.svg

L’argent va ensuite des departamento au municipios. Le municipio est le second niveau du découpage territorial colombien. Il y en a 1 122 en Colombie. Les départements ont de 1 à 123 municipios chacun. Les distritos sont des sortes d’exception à la règle. Ils sont considérés comme des municipios avec des qualités plus importantes pour des raisons spéciales. Cela peut être des raisons économiques, culturelles, touristiques ou autres. Ils ont un traitement de faveur. On peut citre Barranquilla, Carthagène, Cali, Santa Marta, etc.

Bogotá D.C. est un municipio. Il appartient au département Cundinamarca. Cependant en tant que Distrito Capital il fait exception à la règle. Il ne recevra pas d’argent du departamento mais du gouvernement directement.

Bogotá est organisée en « localidades ». Il y en a 20, 19 urbaines et une rurale (Sumapaz). C’est le même fonctionnement que les arrondissements à Paris. Chaque localidad à sa propre Mairie.  Le maire de la ville, Alcalde Mayor, nomme les maires des localidades, Alcaldes locales. Ils doivent coordonner l’action du Distrito Capital dans leurs localidades respectives.

Chaque localidad possèdent un certain nombre de « barrios », équivalent de « quartiers ». Il y en a 1 958 à Bogotá, sans compter la localidad de Sumapaz qui est complètement rurale.

Par exemple, dans la localidad Chapinero, vous trouverez le barrio Chapinero Central, Chapinero Alto, El retiro, etc.

Les estratos de Bogotá.

Petit rappel pour ceux qui ne connaissent pas le concept. En Colombie, tous les quartiers sont définis en estratos. Cela va de 1 à 6, 1 étant les zones les plus pauvres et 6 les plus riches. Cela permet d’adapter les différentes factures liées au domicile (loyer, eau, gaz, électricité) en fonction du niveau de revenu de la zone. Bon, cela a ses avantages et ses inconvénients, d’autres vous expliqueront mieux que moi.

Voici une carte des différents estratos de la ville de Bogotá :

Pour ceux qui ne le savaient pas déjà, les localidades Chapinero et Usaquen sont clairement les zones les plus riches. Alors que toutes les localidades sud ne dépassent pas l’estrato 3.

Ce qui nous mène au point suivant.

Bogotá, une grande ville dont on ne voit pas la moitié.

Bogotá est une ville assez monstrueuse, 4 fois la population de Paris, plus du double de sa superficie. Ca peut faire assez peur en effet, quand on monte sur les points de vue de la ville, on se rend compte de l’immensité de la ville. Cependant il faut savoir qu’à peine un tiers vous sera intéressant. Premièrement, une grande moitié de la ville, la partie sud, est pauvre. Et qui dit pauvre dit dangereux pour nous autres touristes ou expatriés en Colombie. C’est de plus des zones où nous n’avons généralement aucun intérêt à aller. Rien de beau, de touristique ni de business à y faire.

Une autre grande partie de la ville est complètement résidentielle. Certains expatriés y vivent et connaissent et encore, cela se limitera à leurs lieux d’habitation. Si vous êtes touristes vous n’irez donc jamais là-bas et si vous êtes expat’, seulement pour aller voir le copain qui y vit.

Le centre de l’action pour tous gringos expat’ ou touriste sera donc limité aux quartiers d’Usaquen, de Chapinero, de Teusaquillo, du centre avec la Candelaria et de quelques bouts d’autres barrios.

C’est là que vous trouverez les grosses entreprises, tous les restaurants, bars et autres boîtes de nuit. Les lieux culturels également, avec les musées, les lieux d’expos et les maisons culturelles. Il existe énormément d’habitations dans ces zones, le plus probable et donc d’y vivre. J’y vis personnellement et l’ensemble de mes connaissances est regroupé dans cette zone. Comme je vous le dis précédemment, il arrive de sortir de cette zone pour aller voir un ami, voir une boutique particulière, mais 95% du temps sera passé dans cette zone.

 

Les zones particulières de la capitale

Enfin, il existe quelques zones connues pour certaines particularités qui portent un nom particulier.

Premièrement, la Zona G, c’est une zone de Bogotá où vous trouverez multitude de bars et de restaurants. C’est un très bel endroit où aller passer un moment. Je vous conseille tout particulièrement la Juan Valdez qui y est, magnifique café sur trois étages où les hypsters et autres travailleurs viennent profiter du cadre et la connexion wifi.

Ensuite la Zona T, qui porte ce nom car les rues y forment un T. Elle fait partie de la Zona Rosa. Véritable temple du monde de la nuit, vous y trouverez des milliers de discothèques de bars et de restaurants. Ce lieu fourmille également de tatoueurs, sex shop et autres… Toute la jeunesse de Bogotá s’y retrouve du jeudi au dimanche pour faire la fête.

Parque la 93, c’est un lieu très huppé. Un très joli parc qui est entouré de restaurants et de bars.

 

J’espère que tout cela vous aidera à mieux comprendre Bogotá. Pour les nouveaux arrivants en vous aidant à vous y repérer et pour ceux qui y sont déjà en vous aidant à y voir plus clair.  Si vous souhaitez connaître les avantages et les inconvénients de Bogotá, je vous invite à lire cet article :

 Si vous cherchez des activités sportives à Bogotá, lisez celui-là :

 

Si vous avez des commentaires n’hésitez pas ! A bientôt.

Partage cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Autres articles :